La psychologie positive, la science d’une vie plus satisfaisante

La psychologie positive, qu’est-ce que c’est ? 

La psychologie positive est une science qui étudie ce qui permet de rendre la vie plus sereine et satisfaisante. Comme toute science, une démarche a été mise en place. Celle-ci teste des théories pour en tirer des conclusions scientifiques. Plus concrètement, elle se base sur des faits réels, sur des résultats observés à travers différentes études réalisées au cours des 30 dernières années. Elle utilise notamment plusieurs outils et questionnaires pour analyser les différents piliers qui la composent. 

Selon Martin Seligman, la psychologie positive est complémentaire à la psychologie classique. En effet, la psychologie classique se centre sur « le soulagement de la souffrance ». Ainsi, elle cible plus globalement les choses qui font qu’un individu « va mal ». A l’inverse, la psychologie positive se centre sur « le renforcement des choses qui vont bien ». Par conséquent, la psychologie positive porte l’attention sur la prise de conscience des émotions et perceptions positives qui nous entourent.  

En conclusion, le but principal de la psychologie positive est tout simplement de rendre la vie quotidienne plus utile et plus épanouissante. 

Un petit exercice de psychologie positive consisterait à vous poser pendant 10 minutes. Réfléchissez et répondez à la question suivante : « qu’est ce qui va bien chez moi ? ».

La psychologie positive englobe différents concepts

  • les émotions positives,
  • l’optimisme,
  • les relations sociales
  • l’accomplissement dans notre vie personnelle et professionnelle.

Les émotions positives et psychologie positive

Nous possédons différentes émotions, les émotions primaires notamment comme la joie, la peur, la colère, la tristesse et le dégoût. Ici nous allons nous centrer sur les émotions positives que l’on peut ressentir. Celles-ci peuvent être: la joie, la fierté, l’amusement ou encore l’amour. Ce sont des émotions dites positives car elles ont un impact positif sur notre cerveau. Cet impact est dû à une production d’hormones dont la sérotonine, la dopamine ou encore les endorphines. Il faut savoir que ces émotions positives ont des impacts physiques et psychologiques. En effet, elles induisent une pression artérielle plus basse, une diminution du stress ou une diminution du mal-être global. 

En réalité, nous pouvons parler d’un cercle vertueux. Ainsi, la pensée positive permet d’exprimer des émotions positives. A l’inverse, les émotions positives permettent de penser de façon plus positive. La pensée positive ainsi que les émotions positives permettent tout simplement d’améliorer la qualité de vie. 

Différentes études ont démontré tout l’impact que peut avoir les émotions positives sur le corps et l’esprit. En voici l’une d’elles :

Dans les années 1930, 180 religieuses catholiques ayant un âge moyen de 22 ans ont fait partie d’un échantillon. Elles ont pu écrire une autobiographie au sein de leur monastère. Leur enfance était évoquée, les écoles qu’elles avaient fréquentées, leurs expériences spirituelles, les émotions positives et négatives, les relations avec les autres. Par la suite, les autobiographies finirent par être archivées, puis tombèrent dans l’oubli.

Puis dans les années 2000, 3 psychologues travaillant pour l’université du Kentucky décidèrent d’ouvrir de nouveau ces autobiographies. Cela afin de mener une étude sur le vieillissement et la maladie d’Alzheimer. Ils les lurent et codèrent le contenu émotionnel. Celui-ci pouvait être positif: amour, espoir, accomplissement… mais aussi négatif négatif: tristesse, frustration, colère…

Le résultat de cette étude a démontré qu’il existe une association entre le contenu émotionnel positif écrit dans les autobiographies et une longévité. Les vies des personnes qui avec un contenu plus positif étaient plus longues de 6 ans comparées aux celles des personnes ayant moins de contenu positif. 

L’Optimisme

La psychologie positive ainsi que les émotions positives permettent de cultiver l’optimisme et inversement ! Les personnes optimistes ont plus de chance de surmonter une période difficile. Par ailleurs, les personnes optimistes exploitent leurs qualités, leurs forces ainsi que l’espoir. Or, les personnes pessimistes sont plutôt dans la résignation et donc dans le non-changement. 

Voici quelques astuces pour apprendre à être optimiste :

  • Ne plus ruminer, il est important d’aller de l’avant
  • Prendre conscience et exploiter ses qualités et forces, et oui, nous avons tous des qualités ! 
  • Diminuer les pensées négatives, ces vilaines pensées qui vous empêchent d’avancer !
  • S’entourer le plus possible de personnes positives
  • Chasser les croyances limitantes et la peur de l’échec (ex : « je ne vais pas y arriver »)

Les relations sociales et psychologie positive

Les relations sociales positives, quelles soit professionnelle, familiales ou amicales ont un grand rôle à jouer. En effet, le sentiment d’être seul(e), de ne pas être soutenue amènent à des affects négatifs. Savoir que l’on peut compter sur ses proches est un pilier du bien-être général d’un individu. Outre les humains, nous pouvons voir que les animaux aussi sont très rarement seuls. Ils vivent en meute ou groupe. Les relations sociales permettent de se sentir compris, soutenu et protéger. 

Outre la psychologie positive, il existe également la parentalité positive pour les parents ou futurs-parents qui nous lisent. Cette discipline permet également d’instaurer du positif dans la relation entre parents et enfants. Elle privilégie l’écoute active, la qualité des moments passés avec l’enfant, la prise de recul sur les conflits.  N’hésitez pas à vous renseigner si le sujet vous intéresse. 

En conclusion, la communication positive avec les autres est un pilier du bien-être général d’un individu. Qu’il soit enfant, adolescent ou adulte.  

Sens de la vie et accomplissement

Il me semble important de se fixer divers objectifs pour obtenir un sentiment d’accomplissement (qui est d’ailleurs une émotion positive). La poursuite d’un but permet de structurer notre vie et de lui donner un sens. Dans la vie quotidienne, nous sommes rythmés par nos impératifs. Or, il semble primordial de prendre un peu de temps pour soi. Se poser les bonnes questions « quel sens j’aimerais donner à ma vie ? », « quels sont les buts à atteindre pour ressentir cet accomplissement ? » est primordial.

Vous pouvez vous aider, pour répondre à ces questions, de vos valeurs personnelles, nous pourrions les comparer à une boussole interne qui définit qui nous sommes. Cette boussole nous permet de prendre les décisions qui nous semblent justes, d’atteindre nos objectifs affectifs mais aussi, et plus globalement, d’atteindre nos objectifs personnels et professionnels. 

Si on agit en accord avec ses valeurs, tout ira pour le mieux. Nous serons capables de gérer le stress du quotidien. Dans le cas inverse, si nous sommes perdus dans le choix de nos valeurs personnelles ou professionnelles. Si nous sommes dans une période stressante. Nous risquons de perdre le contact avec nos valeurs personnelles. Nous sommes guidés par la peur, l’anxiété, le doute. Ces émotions prendront alors le dessus. Elles peuvent nous éloigner de ce qui donne du sens à nos vies.

Instant présent et pleine conscience

Pour vous aider à vous poser et prendre du temps pour vous, voici un paragraphe sur la méditation et ses bienfaits. L’humain a tendance à ruminer le passé ou alors à s’inquiéter de l’avenir. Durant ses moments de ruminations ou d’inquiétudes, vous n’êtes justement pas ou vous devriez être. Vous êtes ailleurs que dans l’instant présent !

Par ailleurs, les ruminations ont tendance à entrainer un sentiment d’impuissance. Il a été montré que les personnes souffrant de dépression ruminent beaucoup et l’émotion de tristesse est grandement présente. A l’inverse les personnes ayant beaucoup d’inquiétudes ont souvent l’émotion de peur activée. Ils peuvent ressentir des angoisses et tous les symptômes négatifs associés (palpitations, nausées, tremblements etc). 

Pour apprendre à vivre dans le moment présent, nous pouvons nous aider de la méditation de pleine conscience. 

La pleine conscience est une technique qui se développe de plus en plus depuis quelques années. Ses effets sur le bien-être physique et psychologique sont considérables. Cette technique permet de mettre en activité tous nos sens à un moment donné, l’ouïe, la vue, le toucher, l’odorat et le goût. Lors d’une expérience en pleine conscience, l’attention sur nos ressentis et notre expérience personnelle sont au maximum. Nous percevons battements du cœur, les sensations corporelles. En effet, nos sens peuvent être décuplés. 

Certaines personnes ont des difficultés à lâcher prise, dans ce cas, la pleine conscience peut devenir désagréable. Pour pouvoir vous relaxer et relâcher entièrement, vous pouvez effectuer de la cohérence cardiaque. C’est une technique de respiration qui a montré des bénéfices concernant le stress, l’endormissement et l’hypertension artérielle. Cette technique consiste à respirer 6 fois à la minute durant 5 minutes et cela 3 fois par jour. N’hésitez pas à tester la ou les techniques qui vous conviennent le plus pour prendre du temps pour vous ! 

Lire aussi: Une vie plus douce, en pleine conscience

Danner, D.D., Snowdon, D.A., & Friesen, W. V. (2001). Journal of Personality and Social Psychology5, 804-813.

L’article La psychologie positive, la science d’une vie plus satisfaisante est apparu en premier sur Blog Psy.link.

The post La psychologie positive, la science d’une vie plus satisfaisante first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu