Vaccins antiCovid : pourquoi y a-t-il plus d’effets secondaires après la 2e dose ?

Selon le Ministère de la Santé, 21,43% des Français sont complètement vaccinés, cela représente 14 358 578 personnes. Parmi ces personnes, plusieurs ont affirmé qu’après leur seconde injection du vaccin antiCovid, les effets secondaires étaient plus intenses que la première fois comme nous le rapportons également dans notre article sur les effets secondaires des vaccins.

Plusieurs témoignages

C’est le cas de Françoise, une médecin du travail vaccinée au sérum Pfizer/BioNTech. La deuxième fois, “c’était impressionnant, j’avais du mal à tenir un bol tellement je tremblais“, raconte-t-elle au Parisien. Cette témoin de 65 ans a ressenti les effets secondaires dès le lendemain de son injection. Elle était fatiguée et avait des frissons “dans tout le corps” pendant trois à quatre jours.

Guillaume, 29 ans, est quant à lui primo-vacciné depuis début mai. Dès sa première injection, il a été prévenu que des effets secondaires plus intenses seraient ressentis après sa seconde dose. “La médecin m’a indiqué que je risquais d’avoir de petits effets secondaires pas graves du tout, comme de la fatigue, mais surtout après la deuxième injection“, rapporte-t-il.

Une étude confirme

Le même constat a été fait par les Britanniques et les Américains depuis la fin de l’année dernière. Selon une étude publiée dans le New England Journal of Medicine (NEJM) en décembre, 47 % des 16-55 ans ont dit ressentir de la fatigue après la première dose et 59 % après la deuxième dose. Même constat pour les maux de tête, qui ont augmenté de 10% après la seconde dose.

14 % des participants âgés de 16 à 55 ans ont ressenti des frissons après la première injection, contre 35 % après la deuxième dose. Cette étude a été menée sur plus de 37 000 volontaires vaccinés avec le sérum de Pfizer BioNTech dans plusieurs pays. Les effets secondaires plus intenses après la seconde dose sont plutôt ressentis par des  jeunes (16-55 ans).

Une réaction plus forte du système immunitaire à la 2e dose

Les effets secondaires sont une réponse du corps au vaccin. En effet, lors de la première dose du vaccin, un agent responsable du coronavirus est relâché dans l’organisme. Averti de la présence d’un élément étranger, le système immunitaire découvre le virus et développe des anticorps pour s’en protéger. Ce premier processus peut déjà provoquer des effets secondaires. A la seconde dose, le système immunitaire connaît déjà le virus, puisqu’il l’a affronté une première fois, donc il l’identifie plus rapidement. “À la première dose, vous apprenez à réagir et il n’y a pas encore beaucoup d’anticorps. La deuxième fois, il y a déjà une armée prête et la réaction va être encore plus forte. Comme si l’organisme disait : ‘coucou, je connais déjà’” résume Mathieu Molimard, chef du service de pharmacologie au CHU de Bordeaux dans Le Parisien.

Par conséquent, il dispose déjà d’une armée d’anticorps prêts à combattre le coronavirus. La réaction immunitaire, donc les effets secondaires, se déploie plus vite et de façon plus importante. C’est la preuve que l’organisme se défend mieux que la première fois. Si ces effets secondaires, plus intenses après la seconde dose, sont plus présents chez les jeunes, c’est parce que leur système immunitaire est plus performant que leurs aînés, explique Top Santé.

The post Vaccins antiCovid : pourquoi y a-t-il plus d’effets secondaires après la 2e dose ? first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu