Déconfinement : pourquoi la Bretagne pourrait être en tête de liste

Comme une odeur de déconfinement… mais pas pour tout le monde. Ce mardi 20 avril, dans un entretien accordé au Télégramme, Olivier Véran, ministre de la Santé, s’est dit favorable à une levée des restrictions “territoire par territoire”. “Il faut regarder la situation épidémique dans chaque territoire, la situation hospitalière et, de façon générale, le niveau de saturation des hôpitaux en France“, a précisé le ministre.

La Bretagne, région moins touchée et candidate idéale

On peut espérer que la descente soit plus rapide et précoce en Bretagne“, a confié Olivier Véran. Et pour cause, la région affiche un indice de 197 cas pour 100 000 habitants contre 342 à l’échelle nationale selon les chiffres de Santé publique France. Les Bretons pourraient donc figurer parmi les premiers déconfinés. “Nous regardons la situation bretonne très attentivement“, a déclaré le ministre de la Santé.

Si la circulation du Covid-19 ralentit doucement, le virus est toujours présent. Le taux d’incidence varie grandement d’un département à un autre. Par exemple, il est de 654 dans le Val d’Oise, alors qu’il est de 88,7 dans le Finistère.

The post Déconfinement : pourquoi la Bretagne pourrait être en tête de liste first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu